La clé du succès est la norme d’ISS en matière de soins de santé

La clé du succès est la norme d’ISS en matière de soins de santé

Maria Hardegger, Responsable Nettoyage à l’Inselspital de Berne, apporte son aide au centre de vaccination aux côtés d’ISS. Elle nous parle des défis auxquels elle doit faire face et de ce qui l’attend dans les mois à venir.

Madame Hardegger, en tant que membre du personnel du plus grand groupe hospitalier de Suisse, vous avez souvent été confrontée à des scénarios d’horreur ces derniers mois. Êtes-vous personnellement soulagée que des vaccins soient maintenant administrés ?

Je suis extrêmement soulagée. Enfin, nous voyons une lumière à l’horizon. Le virus a mis un terme à de nombreuses choses qui étaient auparavant parfaitement normales dans notre vie. Grâce au vaccin, qui a heureusement été mis au point très rapidement, nous disposons maintenant d’une option concrète pour lutter contre la pandémie et ainsi prévenir autant que possible de nouveaux décès.

L’Inselspital et ISS ont collaboré intensivement en vue de l’ouverture du centre de vaccination. Comment avez-vous vécu la collaboration à ce stade ?

La pression était grande, car nous n’avions qu’un mois entre le début des travaux de construction et l’ouverture. Comme le projet était totalement inédit pour tous les participants, il n’a pas été possible, dans un premier temps, de définir clairement les attributions d’ISS. Nous avons rapidement eu une idée de base sur la façon d’aborder ensemble cette mission. Cependant, de nombreux détails devaient encore être clarifiés par la suite : par exemple, la commande de l’éclairage dans la tente, la gestion de la fermeture, les raccordements d’eau nécessaires et bien plus encore. Cela a nécessité de nombreuses décisions dans un délai très court. Chaque soir, Barbara Duppenthaler, Responsable de l’équipe de projet Healthcare d’ISS, résumait avec soin les points où il manquait encore quelque chose et me donnait son feed-back. J’ai ressenti chez elle et ses collègues Aline Riwar et Brigitte Lüdi un engagement très professionnel. Même sous la pression du temps, elles n’ont pas ménagé leurs efforts pour respecter les normes d’hygiène requises.

En échange quotidien pendant les travaux de construction : Barbara Duppenthaler, Projets Healthcare et Maria Hardegger, Responsable Nettoyage, Inselspital Berne. Jeroen Seyffer

Quelles sont à présent les priorités dans l’exploitation régulière ?

Il est maintenant important de maintenir la norme élevée, même si les collaboratrices et collaborateurs d’ISS changent ou partent en vacances ou si les infrastructures sont modifiées, car cela peut aussi se produire au centre de vaccination. Dans la première phase d’exploitation, par exemple, la salle d’élimination des déchets a dû être supprimée au profit de l’agrandissement de la salle de repos, et les conteneurs de collecte ont soudainement été installés à un tout autre endroit. De tels changements en cours d’exploitation apportent constamment de nouvelles informations auxquelles l’équipe de nettoyage d’ISS doit répondre immédiatement. Il s’agit d’une tâche exigeante qui requiert beaucoup d’attention et de souplesse de la part de toutes les personnes concernées. Il est important de préserver le savoir-faire grâce à des contrôles ciblés.

Bien que le personnel de nettoyage soit généralement de service lorsque le centre de vaccination est fermé, avez-vous déjà rencontré des collaborateurs de nettoyage d’ISS ? Quelle a été votre impression ?

J’ai rencontré les collaborateurs lors d’une formation organisée avant le lancement de la vaccination et une deuxième fois peu après l’ouverture du centre. L’équipe travaillait calmement. Les collaboratrices et collaborateurs savent exactement ce qu’ils font. Un spécialiste responsable effectue les contrôles finaux et s’occupe de la mise à disposition des consommables et du matériel de nettoyage.

Quelle est la plus grande qualité d’ISS dans son travail au centre de vaccination ?

Elle est efficace. Cela peut être dû au système des colonnes, dans lequel chaque collaborateur exerce une activité spécifique qui est vérifiée après chaque prestation. Cette approche a fait ses preuves. La clé du succès, cependant, est l’application de la norme d’ISS en matière de soins de santé. Après tout, c’est le résultat du nettoyage qui compte, et jusqu’à présent, il n’y a eu aucune plainte de la part de la responsable d’exploitation.

Et à quel niveau ISS pourrait-elle s’améliorer ?

Jusqu’à présent, nous sommes satisfaits. Ce qui est important, rappelons-le encore une fois, c’est de maintenir la norme élevée.

Quelle est la prochaine étape pour le centre de vaccination ?

Cela dépend d’un certain nombre de facteurs : Comment la pandémie évolue-t-elle ? Quelle est la quantité de vaccin disponible et quand, et quel est le degré de disposition de la population à se faire vacciner ? Tout cela affecte les opérations du centre de vaccination. La vaccination du grand public devrait durer jusqu’à l’été ou l’automne, les estimations varient. Il se peut que nous devions adapter nos heures d’ouverture et donc les heures de nettoyage. Après tout, les personnes qui travaillent ne peuvent pas venir à 9 heures du matin pour se faire vacciner. Il est donc toujours nécessaire de pouvoir réagir avec souplesse aux changements.