ISS soutient le centre de vaccination de l'Inselspital de Berne

ISS soutient le centre de vaccination de l'Inselspital de Berne

En un mois, l’Insel Gruppe a mis en place l’un des plus grands centres de vaccination de Suisse pour le compte du canton de Berne. Aujourd’hui, les vaccinations battent leur plein. Nous assurons la propreté et l’hygiène dans le centre de vaccination.

4 janvier 2021 : tout est encore calme dans la grande tente du campus de l’Inselspital, une structure improvisée en toile blanche, mais dotée d’une caméra thermique à la pointe de la technologie à l’entrée. Néanmoins, Matthias Ruoss, Directeur ISS régional Berne, ressent un sentiment de fierté en traversant le centre de vaccination encore vide de l’Inselspital de Berne : « Ici, nous allons bientôt contribuer à écrire une page de l’histoire suisse », dit-il.

Nous prenons en charge les travaux de nettoyage et d’élimination des déchets dans le centre de vaccination pour le compte de l’Inselspital – dans le respect des normes d’hygiène strictes qui s’appliquent dans le secteur des soins de santé. C’est tout naturellement que l’Inselspital nous a attribué ce mandat essentiel pour la sécurité en décembre dernier. Nous avons un partenariat de longue date avec l’Insel Gruppe et avons le privilège d’effectuer diverses missions pour le canton de Berne.

Ce mandat nous a mis au défi dès le début. Après tout, il ne restait que quelques semaines pour la planification, l’organisation, le recrutement et la formation, et Noël se profilait déjà à l’horizon : « L’un de nos avantages est notre pool de collaborateurs expérimentés. Beaucoup d’entre eux sont ravis d’apporter leur soutien au centre de vaccination », affirme Ruoss.

Efficacité et hygiène : les employés d'ISS travaillent selon un système de colonnes et exécutent les tâches selon une séquence claire. Jeroen Seyffer

Un des endroits les plus sûrs

Afin de préparer au mieux ces collaboratrices et collaborateurs à leur mission, ils reçoivent une formation intensive. La sensibilisation aux normes d’hygiène élevées est particulièrement importante, déclare Barbara Duppenthaler, Responsable du projet Healthcare, car : « Ce n’est pas parce que quelque chose semble propre qu’elle l’est réellement. » Le respect des processus est crucial. Afin de prévenir la propagation des germes, le personnel de nettoyage travaille selon des directives d’hygiène claires : les travaux s’effectuent des zones propres vers les zones sales. Des chiffons et des housses de balai propres sont disponibles pour chaque pièce. Pour le nettoyage des surfaces, les agents de nettoyage utilisent des chiffons en microfibre selon un code de couleur.

Dans le même temps, il est important d’apaiser les inquiétudes des collaborateurs. « Le centre de vaccination est un lieu sûr où seules les personnes ne présentant pas de symptômes peuvent entrer », explique Mme Duppenthaler. Il suffit donc que les collaborateurs portent un masque et des gants jetables, qu’ils se conforment aux exigences d’hygiène personnelle et qu’ils lavent leur uniforme quotidiennement.

Jeroen Seyffer

Le travail au front commence

Le 11 janvier 2021 marque le début de la campagne de vaccination contre le virus dans le canton de Berne. Des centaines de personnes prêtes à être vaccinées entrent et sortent chaque jour du centre de vaccination de l’Inselspital. Le canton ouvrira neuf centres dans le courant du mois, et, à pleine capacité, on prévoit d’injecter jusqu'à 5’000 doses par jour.

À 17 heures, lors de la fermeture du centre de vaccination, le travail commence pour nos cinq collaborateurs. L’équipe procède au nettoyage selon le système des colonnes : un spécialiste essuie toutes les surfaces et se charge du travail d’approvisionnement et d’élimination des déchets, un autre fait la tournée avec l’aspirateur, un troisième passe la serpillière sur le sol, un quatrième nettoie les sanitaires et un cinquième coordonne et contrôle le tout. Les seringues usagées sont emballées par le personnel de vaccination de l’Inselspital dans des récipients de sécurité scellés qu’ISS jette dans un conteneur spécial à la fin de la journée. En outre, un membre du personnel effectue un premier nettoyage pendant la pause déjeuner de 12 à 13 heures.

Un afflux massif prévisible

Aujourd’hui, Matthias Ruoss déclare, non sans fierté : « Au centre de vaccination, nous apportons une contribution, petite mais importante, à la maîtrise de la pandémie ». La durée de cette mission est incertaine. Mais une chose est sûre : la plus grande affluence est encore devant nous, dès que de plus grands groupes de personnes seront admis à la vaccination. Cependant, ils sont prêts. « Avec nos connaissances, nous pouvons soutenir les institutions dans cette tâche importante », affirme Matthias Ruoss.